Cette Afrique vue par les agences de notation – Africa Tech

Cette Afrique vue par les agences de notation – Africa Tech.

via Cette Afrique vue par les agences de notation – Africa Tech.

Cette Afrique vue par les agences de notation

L’Auteur

Joan Tilouine


Topics

Selon les trois grandes agences de notation, l’Afrique n’existe pas ou presque. Observer le continent à travers le prisme de Fitch, Standard and Poor’s et Moody’s, jette un regard cru, en rating. Du désormais fameux AAA dont la perte a fait trembler la France au B1 de l’Egypte ou du Sénégal, le monde appréhendé par des notes sous forme de chiffres et de lettres suivis de + ou -. Ou comment évaluer la solvabilité des Etats et des entreprises. Et ce selon quatre critères: «la vigueur de l’économie, la stabilité institutionnelle, la solidité des finances publiques et la probabilité d’un risque», expliquait le professeur Bertrand du Marais à Slate. Pour être noté, ce sont les Etats eux-mêmes qui paient ces agences ô combien controversées et à la réputation entachée depuis la surnotation attribuée à des produits financiers toxiques tels que les redoutablessubprimes.

La carte ci-dessous visualise les notes attribuées en janvier 2012 par les trois grandes agences aux pays africains qui en ont émis le souhait. Ces «données» (data) ont été rendues disponibles par le Data blog du Guardian. Ces données sont libre de droits et ont été visualisées par les datajournalistes français de Datapublica à l’aide de l’outil gratuitMany Eyes, développé par IBM. Slate Afrique reproduit cette expérience en focalisant sur le continent.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s